Toutes les actualités d'Elips - Agence Samuel Pasquier

ELIPS est une agence de management de projets artistiques et de conseil en ingénierie culturelle, fondée par Samuel Pasquier en mai 2006. L'agence articule ses  activités autour du management d'artistes, la production événementielle et le conseils aux organisations artistiques et culturelles. Basée à Nantes, l'agence est également présente à Conakry (Guinée) depuis 2013.

Retrouvez toute l'actualité africaine de l'agence sur la page facebook d'elipsAfrica
____________________________________________________________________________________________

10/05/15 - Une belle soirée !

C'était hier soir, au Palais du Peuple : 1700 personnes rassemblées pour fêter les 20  ans de carrière des Espoirs de Coronthie.
50 "bodyguards" dans la salle,  autant de militaires à l'extérieur plus 20 scouts pour les mesures sanitaires contre Ebola (lavage de mains et prise de température de chaque personne entrant sur le site). Un dispositif de sécurité important mais indispensable compte tenu de la situation sanitaire et politique du pays. Des heures de radios et de tv, des heures de réunions et de négociations avec une multitude de partenaires... Une très belle soirée d'après le public et les professionnels présents, heureux de retrouver le groupe au complet pour la première fois depuis des années.
Merci à toute l'équipe d'avoir rendu possible cet événement. Une pensée particulière à notre régisseur général, Namory Kefin Camara, décédé par accident quelques semaines avant l'événement. Une autre pensée à notre administrateur, Joseph Camara, qui est actuellement hospitalisé. Bon rétablissement !
Les 4 mois de préparation de cet événement auront été intenses et forts en émotions.
Les Espoirs de Coronthie seront en tournée en France du 23 mai au 13 juin. Suivez les news sur leur page Facebook.


09/04/15 - Les Espoirs de Coronthie en concert au Palais du Peuple le 09/05/15

Depuis l'apparition du virus Ebola, l'état d'urgence sanitaire en Guinée impose l'interdiction d'organiser des événements publics et en particulier des concerts. De plus, depuis le drame de la plage de Rogbané en août 2014 (34 morts suite à un mouvement de foule et des mesures de sécurité  inexistantes), les autorités ne sont pas enclin à délivrer des autorisations pour des concerts. Cela fait donc plus de six mois que Conakry n'a pas eu d'événement musical majeur. Mais à force de discussions, de négociations et parce que ce sont LES ESPOIRS de la Guinée, nous avons finalement obtenu l'autorisation de faire ce concert pour fêter les 20 ans de carrière du plus grand groupe de musique tradi-moderne de Guinée. Merci à Danf Production qui assume la responsabilité juridique de l'événement, merci au groupe TV/Radio Hadafo Médias et à la RTG (Radio et Télévision de Guinée) pour leur soutien médiatique et les nombreuses émissions de radios et de TV en perspective, et merci à Guinée Games et Guicopres pour leur précieux sponsoring financier. Ce sont eux les vrais promoteurs de la culture guinéenne, compte tenu de l'absence totale de soutien (sinon verbal...) du ministère de la culture guinéen. Suivez l'actualité du groupe sur leur page Facebook.


28/02/15 - Les Espoirs de Coronthie sortent un nouveau clip "Fougou Fougou"

Un clip original réalisé uniquement avec des enfants. La relève est assurée ! A découvrir sur Youtube en cliquant ici


14/01/15 - "Séé Na Séé Soukhou - Tous Unis Contre Ebola" par Les Espoirs de Coronthie

Coronthie | Conakry | Guinée
Les Espoirs de Coronthie ajoute leur pierre à l'édifice de la lutte contre la maladie Ebola. Une chanson simple, efficace, qui passe un message de solidarité et de prévention, accompagnée d'images joyeuses, souriantes, colorées, qui sont les vraies couleurs de la Guinée actuellement. Derrière la crise sanitaire, économique et politique décrite par les médias, on trouve un peuple accueillant, bienveillant, profondément pacifique, et qui ne souhaite qu'une chose : apercevoir enfin une lueur d'espoir au bout de ce tunnel de désolations...
Découvrez ce clip, que j'ai co-réalisé avec mon frère Aurélien Pasquier, en cliquant sur l'image ci-dessous, et bon voyage au pays de la musique !


Les Espoirs de Coronthie avec les enfants du quartier Coronthie - (c) Photo Ahmed Bachir Ndiaye

22/11/14 - Do They Know It's Christmas ?

Kaporo | Conakry | Guinée
En Guinée, où 90% de la population est musulmane, cette question est indécente.  Tout autant que la masse d'argent que va générer l'exploitation commerciale de cette chanson, quand par ailleurs, l'aide humanitaire de base financée par les centaines de millions de dollars des bailleurs internationaux n'arrive qu'au compte goutte auprès des populations. Où va l'argent ? Où est l'argent ?
Alors que le virus ne résiste pas à un simple lavage de mains au savon, l'état est incapable de fournir de l'eau courante, de l'électricité, ou même de simples forages dans les quartiers de Conakry et des villes de Guinée. Les écoles sont fermées jusqu'à nouvel ordre car la sécurité des enfants n'est pas garantie.  Du coup, ils errent dans la rue... Bien plus en sécurité, il faut l'admettre pour qui connait les rues de Conakry ! Un puits, de l'eau, du savon et des humanitaires... Et pas seulement des médecins, mais aussi ceux qui habituellement accourent à chaque soubresaut sismique, car le besoin est tout autant humain que financier.
Ne nous étendons pas sur le contenu des paroles de la chanson et les images du clip, très contestables, et très loin de la réalité de la maladie. Ebola ne tue pas en masse. Ce sont des bulles qui éclatent brutalement et dévastent quelques dizaines ou centaines de personnes d'une même communauté. Il faut anticiper l'éclatement de ces bulles. Combattre Ebola, c'est chercher une aiguille dans une botte de foin... La maladie est invisible.
Le vrai risque c'est la stigmatisation, le mépris et l'isolement ; tout ce que véhicule cette initiative des millionnaires de la pop mondiale, qui justifient leur action en affirmant qu'une "silly pop song" (sic) vaut mieux que rien.
Des démarches plus confidentielles, comme Africa Stop Ebola portée par des artistes africains conscients et combattifs, peuvent être très efficaces. Ils savent que l'adresse directe aux populations aura plus d'impact que des dollars dont elles ne verront certainement jamais la couleur. Ils savent qu'Ebola comme la plupart des maladies du continent sont des maladies de la misère, de l'ignorance et de la crédulité. Fléaux que l'argent déversé sur le continent depuis plus de 50 ans n'a jamais permis d'endiguer, en raison de l'incurie d'une génération de dirigeants, plus soucieux de s'enrichir, eux et leurs familles, que de le dépenser au service de l'intérêt général et le développement de leur pays.
Alors, écoutons les conseils de ces artistes africains, qui sont les portes-paroles d'une nouvelle génération de leaders qui attend patiemment son tour. Car la roue va tourner, les "vieux" (comme on dit ici) sont à bout de souffle.
Patience, écoute et respect, ainsi va l'Afrique.

15/09/14 - Bienvenue aux Espoirs de Coronthie

C'est officiel, l'agence prend le management du groupe guinéen Les Espoirs de Coronthie. Créé au début des années 90, issu du quartier populaire de Coronthie, au centre de Conakry, Les Espoirs de Coronthie sont de véritables stars dans le pays depuis la sortie du disque "Dunuya Iguiri" en 2004. Leur musique tradi-moderne a séduit l'Afrique et l'Europe. Une partie du groupe vit maintenant entre la France et la Guinéen. Leur dernier single sorti en Guinée "I Love You" totalise plus de 250 000 vues sur Youtube. En 2013, Les Espoirs de Coronthie a sorti l'album "Fougou Fougou" (Chapter Two/Wagram), coup de coeur du site de streaming musical Deezer. Suivez l'actualité du groupe sur Facebook



18/06/14 - Interview souvenir pour le 53e numéro de Tranzistor

Pour son 53e numéro, Tranzistor, le magazine des musiques actuelles de la Mayenne (53), revient sur 15 années de musiques actuelles dans le département. Pour l'occasion, ils m'ont demandé de répondre à quelques questions, en qualité de co-fondateur du magazine. Souvenirs, souvenirs... en cliquant sur l'image.


13/03/14 - En tournage avec Les Sorciers de Papa Kouyaté

Quartier Cameroun | Conakry | Guinée
Le djembéfola Papa Kouyaté est un vieux sage. Il a joué dans les plus grands ensembles de musiques guinéens. Il est un des fondateurs de la musique africaine moderne, qui a connu tant de succès dans les années 70 et 80. Au côté d’immenses artistes internationaux, Papa Kouyaté a joué sur les plus grandes scènes du monde. Il fut, entre autre, le percussionniste de Miriam Makeba pendant plus de trente ans. Mais il n’a pas choisi l’exil. Il vit toujours à Conakry, dans la même maison du quartier Cameroun. Chaque jour, depuis plus de dix ans,  il accueille chez lui une dizaine de jeunes musiciens, à qui il transmet son savoir. On les appelles Les Sorciers de Papa Kouyaté. Ils sont considérés comme l'un des meilleurs groupes de percussions traditionnelles de Guinée. Il n'existe aucune film, aucun documentaire, aucune biographie de Papa Kouyaté. Avec Aurélien Pasquier, de l'agence Scénarii-Vidéo-Multimédia, nous décidons de filmer une prestation des Sorciers de Papa Kouyaté, suivi d'un interview du Maître. Ces images serviront de base à un documentaire plus complet retraçant la carrière et la vie exceptionnelle de ce grand musicien, pourtant méconnu.



26/11/13 - Super Boiro Band National

Camp Boiro | Conakry |Guinée
Camp Boiro est le camp militaire tristement célèbre où étaient enfermés et torturés les opposants (ou supposés comme tels) de Sékou Touré, président(-dictateur) de la Guinée en 58 et 84. Mon ami Lamine Sylla est un enfant de Camp Boiro. Il est né et a grandi ici. Son père, militaire et musicien, est le balafoniste de l'orchestre Super Boiro Band. Petit rappel historique : A l'origine l'orchestre s'appelle Orchestre de la garde républicaine. Cet orchestre est premier à avoir été nationalisé par Sékou Touré en 1958 au moment de l'indépendance de la Guinée. Plus tard, le groupe s'est scindé en deux. L'Orchestre de Garde Républicaine 1ère Formation est devenu Super Boiro Band et fut lui-même nationalisé en 1972. Cet orchestre est mythique, tout autant que le Bembeya Jazz, Balla et ses Balladins ou Keletigui et ses Tambourinis. En rentrant d'une répétition des Sorciers de Papa Kouyaté (cf article sur ce groupe), Lamine m'annonce qu'il souhaite passer saluer son père qui s'est blessé le genou en moto. Nous nous arrêtons à Camp Boiro. Lamine connaît tout le monde. Son père vient de finir la répétition avec l'orchestre, fatigué, le genou gonflé et douloureux sous le bandage (en rouge sur la photo). Il reste quelques musiciens en train de plier les instruments. Lamine insiste pour que l'orchestre joue un morceau pour moi. Je suis gêné et lui demande de ne pas insister. Mais à ma grande surprise, une partie des musiciens reviennent et nous offrent l'occasion d'écouter quatre morceaux savoureux, aux rythmes afro-cubains, si caractéristiques de la musique de ce pays qui tout au long de son histoire a multiplié les échanges culturels avec Cuba. J'ai bien sûr immortalisé ce moment totalement imprévu avec mon smartphone, mais pas question de mettre en ligne ces moments magiques. Par contre, je ne résiste pas à l'envie de vous faire écouter le morceau Samba présent sur l'album "En Super Forme" (SLP 58) enregistré en 1976... 


19/11/13 - L'association Tinafan et le Centre d'art acrobatique Keïta Fodéba

Stade du 28 septembre | Conakry | Guinée
Le Centre d'Art Acrobatique se trouve dans l'enceinte du stade du 28 septembre, tristement célèbre pour les massacres et les viols commis par l'armée guinéenne le 28 septembre 2009 sur plusieurs centaines de Guinéens pris au piège.  Depuis, le stade a repris sa vie et grouille de centaines de jeunes, de sportifs, de musiciens, d'acrobates.
J'étais venu au centre pour assister à la répétition de Sylla Kounda (voir ci-dessous). Mais je n'avais pas pu assister au travail des élèves-acrobates. Cette fois j'y retourne, guidé par Joseph Camara, administrateur du centre. Je découvre une trentaine de jeunes circassiens, enfants et adultes, filles et garçons qui suivent les pas de leurs illustres aînés du Circus Baobab. Acrobates, jongleurs, contorsionnistes, équilibristes, mais aussi danseurs, musiciens, tous travaillent leur discipline au milieu des agrès, dans le bruit et la promiscuité, mais avec concentration et détermination.
Ces jeunes sont pour la grande majorité issus de la rue. En plus de la pratique artistique, ils ont trouvé au centre un foyer, des cours d'alphabétisation et un espoir d'avenir. Ces acrobates-athlètes travaillent sans relâche du lundi au jeudi, et le samedi pour les répétitions générales des spectacles en préparation. Certains partent en formation pendant plusieurs mois dans des compagnies européennes ou nord-américaines.
On me présente plusieurs extraits de spectacle. Ils ont un talent fou. Les prouesses qu'ils réalisent contrastent avec le cadre désuet et précaire qui leur sert d'espace de travail. L'énergie, la puissance et le rythme associés à un travail de précision et de poésie leur permettraient de rivaliser avec les grandes compagnies circassiennes occidentales.
C'est la raison pour laquelle l'association Tinafan se bat pour permettre à ces jeunes de partir compléter leur formation à l'étranger. Ils peuvent élargir le spectre de leur talent, se confronter aux grandes traditions circassiennes et aux dernières évolutions du cirque contemporain et pour certains d'entre eux faire carrière à l'étranger.



08/11/13 - Le Bembeya Jazz National au 12e Djembé d'Or

Centre culturel Franco-Guinéen | Conakry | Guinée
Quel bonheur de voir le Bembeya Jazz National, ce groupe guinéen mythique jouer en live, chez lui, à l'occasion de l'hommage rendu à son chanteur emblématique Aboubacar Demba Camara pour les 40 ans de sa disparition. Un groupe fabuleux conduit par Sékou "Diamond Fingers" Diabaté Bembeya qui nous a gratifiés de ses solos légendaires. Une musique à découvrir et re-découvrir !
A noter également la très belle prestation de l'African Groove de Maître Barry. Ce groupe méconnu sur la scène internationale, dirigé par le saxophoniste Maître Barry, est une synthèse remarquable entre un passé musical d'une richesse hors du commun et un son jazz d'une très grande modernité.
Tout savoir sur la 12e édition du Djembé d'Or


05/11/13 - Nahas Project en Chine

C'est confirmé ! Nahas Project sera en tournée en Chine dans le réseau des Alliances Françaises du 28 mai au 09 juin 2014.
Au programme : 30/05 Pékin, 31/05 Jinan, 04/06 Qingdao, 06/06 Hangzhou, 07/06 Shanghai. Une aventure à suivre...
En attendant, retour sur la tournée du groupe au Liban en juin 2011 grâce au carnet de tournée visible sur www.cahpa.fr

16/10/13 - Sylla Kounda en répétition au Centre d'Art Acrobatique

Centre d'Art Acrobatique Keïta Fodéba | Conakry | Guinée
Sylla Kounda
est un ensemble de percussions traditionnelles, dirigé par le djembéfolla Lamine Sylla. Lamine (au centre de la photo) m'a invité à venir assister à une répétition de leur groupe au Centre d'Art Acrobatique de Conakry, d'où est sorti le célèbre Circus Baobab. Groupe à géométrie variable, constitué de 6 à 12 musiciens (djembé, doumdoum, balafon, kora, calebasse, chant et danse), il explore les différentes traditions musicales de la Guinée tout en travaillant sur les dimensions narrative et scénographique. Une équipe très motivée qui travaille dur pour mettre en place un spectacle aux standards occidentaux avec la volonté de tourner un jour en Europe et au-delà.
Lamine Sylla est également le leader de l'ensemble Les Sorciers de Papa Kouyaté. J'irai leur rendre visite prochainement.



28/08/13 - Bonne arrivée en Guinée !

Nous l'entendrons souvent cette expression caractéristique d'ici, témoignage de la gentillesse et de la bienveillance des guinéens à l'égard des français : "Bonne arrivée !" L'agence s'installe dans ce pays merveilleux pour 3 ans. L'occasion de sortir des sentiers battus, de se dé-centrer et de mettre en place de nouvelles aventures artistiques.
Toutefois, la collaboration avec CAHPA et Sébastien Bertrand se poursuit, même à distance, grâce à la magie d'Internet. Je reste le contact pour toutes les questions relatives à la production et l'administration générale de la compagnie. The show must go on !

14/06/13 - Rénovation de l'agence, nouveau site internet !

 Depuis près de trois ans, l'agence était en sommeil, en raison de la mission de direction exécutive qui m'a été confiée par la compagnie CAHPA pour mener à bien le projet de conventionnement de 3 ans signé avec la Direction régionale des affaires culturelles des Pays de la Loire. J'avais accepté avec bonheur cette mission dans la mesure où j'avais très largement contribué à mettre en place cette convention, dont nous étions très fiers puisqu'il s'agit d'une des très rares conventions en France signée entre l'Etat et une ensemble artistique issu des musiques traditionnelles.
Fin 2013, la convention touchera à sa fin. La collaboration étroite avec CAHPA continue mais l'agence sort de sa léthargie pour reprendre ses activités de management artistique et de consulting.

_______________________________________________________________________________________
Merci à Nicolas Bocquel pour l'autorisation d'utilisation de sa magnifique photo de femmes Masaï. www.bocquel.com